Commission de lutte contre le criquet pélerin dans la région occidentale

(Algérie - Burkina Faso - Libye - Mali- Maroc - Mauritanie - Niger - Sénégal - Tchad -Tunisie )

 

Le Comité des Questions constitutionnelles et juridiques de la FAO a approuvé le projet de texte de l’Accord portant création de la CLCPRO (Rome, octobre 2000) puis le Conseil de la FAO lors de sa 119 ème session (novembre 2000) l’a approuvé à son tour. 

La CLCPRO a été créée en vertu des dispositions de l’article XIV de l'Acte constitutif de la FAO et a succédé à la CLCPANO. L'Accord de sa création est entré en vigueur le 25 février 2002. La CLCPRO était composée à sa création de 9 pays d'Afrique de l'Ouest et du Nord-Ouest : Algérie, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Tunisie. En juin 2004, et après une requête d'adhésion présentée par le Burkina-Faso pour devenir membre de la CLCPRO (requête acceptée) le nombre des pays membres est passé à 10. 

La CLCPRO a tenu sa première session constituante à Rome en septembre 2002 et a décidé que son Siège soit à Alger, Algérie.

 

Objet de la CLCPRO

Conformément à l'Accord de sa création, "la CLCPRO a pour objet de promouvoir sur le plan national, régional et international toutes actions, recherche et formation en vue d’assurer la lutte préventive et faire face aux invasions du criquet pèlerin dans la région occidentale de son aire d'habitat, regroupant l'Afrique de l'Ouest et l’Afrique du Nord-Ouest".

En permettant de renforcer la coopération entre ses dix pays membres, la CLCPRO participe à l’intégration régionale en Afrique de l’ouest et du nord-ouest et au développement de la coopération Sud-Sud. Son objectif global étant la prévention des terribles dommages que le fléau acridien peut causer à l’ensemble de la production agro-sylvo-pastorale des pays concernés, la Commission contribue donc notablement à la lutte contre la faim et la pauvreté en Afrique.

 

Présidence de la CLCPRO

La présidence de la CLCPRO est actuellement assurée par la Mauritanie pour la période 2014– 2016 (période entre deux sessions).

La CLCPRO a tenu sa 1ère Session à Rome en septembre 2002, sa 2ème à Alger en juin 2003 , sa 3ème à Tripoli en juin 2004, sa 4ème à Bamako en octobre 2007, sa 5ème session à Agadir en juin 2009 et sa 6ème session à Tunis en mars 2012.

Le Secrétariat de la CLCPRO a été assuré par Dr. Thami Ben Halima (départ en retraite en juin 2012), et depuis le 14 septembre 2013, Dr. Mohamed Lemine Hamouny a été nommé comme nouveau Secrétaire exécutif de la CLCPRO, il assure également la fonction de Coordonnateur du Programme EMPRES – Composante Criquet pèlerin pour la Région occidentale.

 

Activités permanentes de la CLCPRO

Organiser et promouvoir toute action concernant le Criquet pèlerin sur les plans national, régional et international ;

Coordonner et assurer le suivi permanent des activités de surveillance et de lutte contre ce fléau au niveau des Etats membres et réaliser des prospections communes ;

Veiller au maintien des échanges permanents d’informations relatives au ravageur entre les Etats membres et entre eux et le siège de la FAO ;

Coordonner et dynamiser au niveau des pays membres les activités de formation spécialisée et de recherche acridienne;

Perfectionner les techniques de surveillance et les méthodes de lutte par l’introduction et l’utilisation des nouvelles technologies afin de réduire l’impact sur l’environnement;

Coordonner les activités du Programme EMPRES en Région Occidentale en vue de développer et de mettre en œuvre une stratégie durable de lutte préventive contre le Criquet pèlerin dans cette région, basée sur l'alerte précoce, l'intervention rapide et la recherche opérationnelle;

Assister et conseiller les pays de la région dans la gestion des problèmes liés à l'organisation des campagnes, à l'utilisation efficiente des moyens de prospection et de lutte, à la protection de l'homme et de l'environnement et aux pesticides obsolètes.

La dernière invasion du Criquet pèlerin 2003-2005 a mis en exergue le rôle capital que la CLCPRO a joué dans la dynamisation et la consolidation de la coopération entre les pays d'Afrique du Nord-Ouest et les pays du Sahel. Le montant de la collaboration a dépassé 30 millions $E-U.

 

Budget de la CLCPRO

La CLCPRO dispose, au siège de la FAO, d'un fonds fiduciaire alimenté par les contributions annuelles de ses Etats membres. Ce fonds permet de financer une partie des activités qui sont programmées par les Sessions de la Commission et les Réunions de son Comité exécutif. Le Directeur général nomme le Secrétaire exécutif de la Commission et la FAO finance, sur son programme régulier, le fonctionnement et l’équipement du Secrétariat qui est chargé de mettre en œuvre les politiques de la Commission, d’entreprendre les actions qu’elle a voulu et d’exécuter toutes les autres décisions qu’elle a prises.